• fr
  • en
  • nl

Le shilajit, les larmes de l’Himalaya

    24/06/2019

On appelle cette substance sortie de la roche le Shilajit. Composé de matières organiques et minérales, le Shilajit a été emprisonné dans la roche pendant des milliers d’années à l’abri de toute pollution.

D’une couleur marron foncé et presque sans saveur, le Shilajit est utilisé depuis toujours dans la médecine ayurvédique pour sa capacité à stimuler les défenses naturelles et à tonifier les cellules de notre organisme, provoquant ainsi un effet rasayana très intéressant. La médecine traditionnelle Indienne donne au Shilajit le nom de « yoga vahi », pour ses aptitudes à améliorer et amplifier les effets d’autres plantes.

Le Shilajit n’est ni un minéral, ni un végétal… C’est un peu les deux ! En effet, cette substance sort de la roche comme bien d’autres minéraux, mais celle-ci est le fruit d’un assemblage de matières végétales et de roches confondus et agglomérés. Au fil des ans, la mousse, les fleurs et toutes les matières organiques qui se sont trouvées piégées par la pierre se sont peu à peu confondues avec elle pour nous offrir finalement ce produit d’exception !

Car c’est bien une substance merveilleuse avec ses 85 minéraux généralement recensés ! Au-delà de cette composition naturelle, il y a un élément plus important que les autres et qui donne toute sa valeur au Shilajit : c’est l’acide fulvique. Pour simplifier, cet acide est le cadeau de la terre pour notre bien-être et nous devrions en profiter à chaque végétal ingéré… Mais en réalité, il a presque disparu de notre chaîne alimentaire. Or ce grand absent est essentiel pour éliminer les toxines de notre organisme, augmenter la longévité et la régénération de nos cellules et renforcer notre système immunitaire.

« Retour
© Developed by CommerceLab