• fr
  • en
  • nl

Neem

    03/10/2018

Neem l’arbre qui guérit

Un formidable hypoglycémiant

Toujours présent dans les pharmacies indiennes, le Neem est connu depuis la nuit des temps pour ses effets sur les formes du diabète sensible à l’insuline.

Pour prévenir le diabète de la quarantaine, par exemple, chacun peut utilement faire une cure d’extrait de feuilles de Neem, pendant un à trois mois. Cela aura pour effet de corriger le terrain, d’en gérer les fréquents surplus d’acidité, d’en régulier la glycémie.

Quelques effets secondaires inattendus et sympathiques peuvent apparaître pendant la cure : plus de grignotage, plus de « coup de pompe » de onze et dix-huit heures, sentiment de satiété face au sucré qui élimine naturellement les  irrésistibles fringales, retour à un  appétit de « vrais » aliments, garant d’un pancréas reconnaissant.

 

Suggestions d’associations du Neem

Neem + tulsi, deux indications possibles

La synergie tulsi/ Neem fait coup « triple » : d’un côté, les vertus anti diabétiques du Neem, renforcées par celles du Tulsi, actif lui aussi sur la gestion des sucres, de l’autre, l’action des deux plantes sur la sphère respiratoire, venant protéger les bronches, soulager les asthmatiques, faciliter la respiration et nettoyer éventuellement le terrain (fumeurs, agressions de l’hiver, rhumes, etc).

Enfin, les personnes atteintes d’acidité (stress, surmenage, suites d’antibiothérapies) et celles, en nombre toujours croissant, malmenées par un candida albicans, seront surprises par les résultats très vite constatés de cette association sur ces problèmes.

Neem + Boswellia, la fin des douleurs articulaires

L’action anti-inflammatoire du Neem fait merveille pour diminuer les douleurs, et les œdèmes fréquemment rencontrés dans des pathologies telles que l’arthrose  et les rhumatismes articulaires en général. On peut lui associer, dans ce contexte, l’action du Boswellia, dont les résultats sur la souplesse, l’amplitude des mouvements et l’inflammation ne sont plus à prouver.

Souvent en phytothérapie, deux plantes, lorsque vont dans une direction commune et malgré leur spécificité propre, sont non seulement compatibles, mais elles se renforcent l’une l’autre, pour réaliser une véritable synergie, leurs actions se potentialisant alors.

« Retour
© Developed by CommerceLab