• fr
  • en
  • nl

Le Neem, pharmacie végétale de l’Inde

    29/04/2019

En Inde, les Neem sont des arbres vénérés. Le Mahatma Gandhi avait même l’habitude de conduire ses prières sous l’un d’entre eux. Pour profiter de ses vertus, le guide spirituel consommait chaque jour un chutney (compote) de feuilles de Neem. Il faut dire que les premiers textes médicaux en sanskrit font référence aux effets bénéfiques de ses fruits, de ses graines, de son huile, de ses feuilles, de sa racine ou de son écorce. Chaque élément du Neem est d’ailleurs utilisé depuis des siècles par la médecine ayurvédique, pour traiter divers problèmes de santé (respiratoires, digestifs, glycémie…).

Utilisée pour « purifier et détoxiquer le sang », la feuille de Neem est réputée pour son puissant effet hypoglycémiant. En effet, selon l’Ayurveda, la quercétine, un flavonoïde d’une grande efficacité, serait à l’origine de l’action du Neem pour contrôler le glucose dans le sang.

En raison de ses bienfaits pour la peau, l’huile de Neem est incorporée dans des crèmes, huiles corporelles, shampooings, répulsifs, protections solaires et dentifrices. Dans l’Inde rurale, on utilise toujours des petits rameaux de Neem comme brosses à dents, pour renforcer les gencives. Diffusée dans la maison, l’huile de Neem permet de chasser les moustiques. Pulvérisée sur les animaux ou dans les étables, cette huile élimine les parasites. L’action biologique des extraits du Neem permet aussi de lutter contre plus de 400 espèces d’insectes ravageurs, dont certaines sont résistantes aux pesticides chimiques.

En dépit de son efficacité sur les nuisibles, l’huile de Neem n’est pas toxique pour les animaux à sang chaud (vertébrés) et les êtres humains.

De multiples actions sur la santé humaine et sur le bien-être de l’environnement caractérisent donc cet arbre généreux. Adapté aux sols pauvres et résistant, le Neem peut atteindre une hauteur de 20 mètres et vivre jusqu’à 200 ans. Dès le mois de mai, le Neem fait apparaître des fleurs violettes en forme d’étoile, odorantes et disposées en grappes descendantes. Cette joyeuse apparence printanière lui vaut son surnom de « Lilas de l’Inde ». Même si l’appellation de pharmacie végétale est sûrement celle qui lui convient le mieux !

Laurence GAUTHÉ

« Retour
© Developed by CommerceLab