• fr
  • en
  • nl

La magie des plantes : source d’inspiration

    02/09/2019

Qui d’entre nous n’a jamais rêvé d’avoir des pouvoirs magiques ? De pouvoir influer sur notre environnement juste avec une baguette en bois ? C’est en quelque sorte ce pouvoir que détenaient les chamans, les guérisseurs ou les sorciers dans des temps anciens. Imaginez : alors que personne n’avait vraiment de connaissance médicale, eux savaient quelle plante pouvait soigner, laquelle pouvait tuer, ou avoir des pouvoirs hallucinogènes… Cette connaissance de la nature permettait alors de choisir entre la magie blanche, positive, et la magie noire, destinée aux Démons… Les praticiens de l’Ayurveda avaient choisi leur camp : ils soignaient. Positive et ancrée dans le monde, l’Ayurveda s’est étoffée au fil des siècles en parfaite harmonie avec la nature et la magie des plantes. Dès l’origine, les praticiens ont su que le corps humain et le corps cosmique se renvoyaient leurs reflets. Bien avant la théorie très scientifique de l’Evolution, ils avaient conscience d’appartenir à un tout en perpétuel changement. C’est sur cette intuition désormais prouvée qu’ils ont développé les principales notions ayurvédiques. En effet, l’intelligence qui anime la terre, l’eau, le feu, l’air et l’espace (les 5 grands éléments) est la même que celle de notre corps et de notre esprit. C’est pourquoi nous partageons tant avec la nature et que celle-ci est à même de nous apporter des solutions.


Le lit de la maladie

En ingérant une plante, nous bénéficions des éléments et des forces qui lui ont déjà profité pour grandir et se gorger de substances actives. Selon l’Ayurveda, l’Homme vit en harmonie avec son environnement, mais parfois nous subissons des revers, comme si nous étions bousculés par une vague de l’océan : traumatisme, tabagisme, pollution, stress, mauvaise alimentation... sont autant de vagues qui nous malmènent. Au moment de ce déséquilibre, une maladie peut se déclencher, qu’elle soit bégnine comme un rhume ou plus profonde comme une pathologie lourde. Pour continuer avec la métaphore de l’océan, parfois nous sommes bousculés par des vaguelettes auxquelles nous ne prêtons pas attention, mais qui creusent tout de même le terrain d’une maladie. Celle-ci mettra peut-être du temps à se déclarer mais elle prend sa source à ce moment-là ; le praticien ayurvédique saura l’identifier pour agir dessus.

L’Ayurveda propose en effet des solutions au quotidien pour profiter d’une mer d’huile toute sa vie, ou simplement pour limiter les effets délétères des vagues. Notre société commence d’ailleurs à profiter de cette médecine holistique qui prend en compte l’individu autant que son environnement ou sa manière de vivre. Dans notre société occidentale, on intègre donc de plus en plus l’Ayurveda, mais aussi le savoir de nos Anciens.


Les pouvoirs des plantes

Nous l’avons vu, de tout temps, mages et sorciers ont fondé leur puissance sur les mystérieux pouvoirs des herbes. L’utilisation des plantes mêle donc le chamanisme, la religion ou la magie. Bien avant que les scientifiques dissèquent les végétaux sur leur table de travail, les guérisseurs et les praticiens avaient révélé leurs actions grâce à leur intuition, à des tests et à la transmission plus ou moins confidentielle de maître à disciple. Ils gardaient à l’esprit que tous les végétaux ne doivent pas être présentés comme des solutions idéales : certains sont hallucinogènes et d’autres mortels… Apprendre les différentes fonctions d’une plante est un pouvoir considérable puisque toute sa magie réside dans le fragile équilibre de sa chimie interne et l’usage qui en est fait !


La science et la magie

Les scientifiques trouveront peut-être une explication qui leur semblera logique, mais il y a toujours une part de magie dans l’utilisation des plantes pour se soigner. Aujourd’hui encore. Comment expliquer sinon que certaines soient plus efficaces cueillies aux premières rosées ou seulement les nuits de pleine lune ? Comment expliquer que les chercheurs ne parviennent pas à identifier d’où vient l’efficacité de certaines plantes et qu’isoler sa substance active ne permet pas de bénéficier de tout son potentiel ? Ces interrogations entrent dans le champ des connaissances ayurvédiques, sans aucune interprétation. On ne cherche pas à savoir pourquoi, mais surtout comment l’utiliser au mieux. Qu’elles soient réputées fées bienfaisantes ou sombres sorcières, les plantes magiques accompagnent les humains depuis la nuit des temps. Traversant l’époque préhistorique jusqu’à nos jours, elles sont toujours parmi nous, chargées d’inconnu et de mystère... Il serait dommage de s’en passer.

« Retour
© Developed by CommerceLab