• fr
  • en
  • nl

Entretenir et stimuler la mémoire

    01/08/2019

Notre cerveau héberge trois sortes de "mémoires".

- La première est sensorielle. C'est quand l'un de nos 5 sens perçoit immédiatement et sans qu'on s'en rende compte, ce qui nous entoure. Par exemple, c'est un parfum ou une saveur qui nous rappellent un événement particulier.

- Il y a ensuite la mémoire à court terme. Elle dure moins de 3 minutes environ. C'est un numéro de téléphone mémorisé le temps d'être écrit ou une information que l'on nous donne et qui va nous servir tout de suite.

- Enfin, la mémoire à long terme code et stocke l'information pour la tenir prête à une récupération ultérieure. Parfois un souvenir peut resurgir sur une simple sollicitation, cela signifie que le codage correspond à la situation et que la mémoire a retrouvé le chemin jusqu'à l'information sans problème. En revanche, on peut parfois être sûr de bien connaître un élément et d'avoir des difficultés à le retrouver : le "stockage" a été moins judicieux.

Normalement, l'âge ne devrait pas entrer en compte dans "l'effacement" des souvenirs (sauf maladies), mais il arrive souvent que le cerveau soit moins sollicité et perde peu à peu ses facultés. Des solutions Il faut stimuler la mémoire. La nouveauté force le remodelage de nos neurones et plus on apprend, plus notre mémoire associe, consolide et reconstruit à partir de ce qui est déjà emmagasiné. Outre une stimulation psychologique avec un apport régulier de nouvelles informations, il faudra penser à nourrir le cerveau, et donc la mémoire.


Plusieurs plantes peuvent contribuer à maintenir un bon niveau de mémorisation.


Le Brahmi
Particulièrement utile en période d'examens, le Brahmi facilite l'apprentissage. Cette plante stimule en effet la mémoire pour lui permettre de stocker les informations, tout en définissant des chemins cohérents pour pouvoir faire ressurgir les éléments quand ce sera nécessaire.


La Centella asiatica
Cette plante ayurvédique dynamise les fonctions cérébrales. Elle présente surtout la particularité d'une double action : d'une part, elle apaise le stress quand la situation l'exige et elle aiguise les sens. La mémoire est alors à l'affût de la moindre information et l'encode plus facilement.


Les antioxydants
Même si l'âge n'est normalement pas un facteur de perte de mémoire, les cellules de l'organisme vieillissent. Des antioxydants, comme l'amalaki ou les polyphénols que l'on trouve dans le raisin, agiront efficacement pour préserver la vivacité du cerveau et de la mémoire.


Enfin, les Oméga 3 apporteront la nourriture indispensable au cerveau pour bien fonctionner.

« Retour
© Developed by CommerceLab