• fr
  • en
  • nl

Coleus : maigrir avec l’Ayurveda

    29/10/2018

Coleus

Au regard de l’Ayurvéda, celui qui a pris trop de poids et a laissé s’installer ces kilos superflus, s’est « écarté » de sa nature, pour tomber dans l’état de « Vikriti » en sanskrit. C’est à dire dans l’état de déséquilibre physiologique qui précède la maladie, physique ou psychique…

Le coleus, plante élégante et souple, fleurit en hampes de fleurs mauves au-dessus de feuilles décoratives, vertes et rouges sombres.

En phytothérapie, le coleus est considéré comme remède majeur au sein de la médecine traditionnelle Ayurvédique, qui l’emploie pour traiter des affections extrêmement variées, allant de l’obésité aux troubles cardiaques, en passant par l’eczéma ou l’hypertension. Bref, autant d’illustrations du magnifique potentiel adaptogène de cet original.

Au regard de l’Ayurvéda, celui qui a pris trop de poids et a laissé s’installer ces kilos superflus, s’est « écarté » de sa nature, pour tomber dans l’état de « Vikriti » en sanskrit. C’est à dire dans l’état de déséquilibre physiologique qui précède la maladie, physique ou psychique… Or, le Dr Deepak Chopra* nous rappelle que pour l’Ayurvéda, il n’est pas exact que notre corps possède seulement une structure anatomique figée, établie dans le temps et l’espace : « notre corps est un fleuve d’intelligence, d’information et d’énergie en évolution constante ». Qui alors, mieux que la plante  adaptogène et ici, précisément, le Coleus, avec son merveilleux potentiel d’intelligence végétale, saura trouver de tels échos et de telles correspondances avec la santé  humaine ? Maigrir avec l’Ayurvéda, c’est devenir acteur de sa santé, et faire le pari de se transformer jusqu’à retrouver l’équilibre en nous, le vrai, celui qui nous rend beaux… dehors comme dedans !

Le Coleus révolutionne en douceur l’approche du « complément alimentaire minceur », rien que parce qu’il symbolise à lui seul (par sa chimie, ou par ses indications) l’approche même du « contrôle du poids » selon l’ayurvéda. En effet, les plantes adaptogènes  de la pharmacopée indienne ont toutes des actions concernant le corps et l’esprit, respectueuses de l’individu, toujours considéré dans toute sa dimension. Choisir  la phytothérapie Ayurveda pour accompagner une stratégie minceur, c’est aussi aborder le sujet avec l’assurance d’allier la sécurité à l’efficacité !

La cure de Coleus vous permet d’amorcer une perte de poids, jamais une perte d’énergie. Mieux encore, vous allez optimiser dans le même temps le fonctionnement de la plupart des organes clés de votre corps. C’est ainsi qu’en Inde, on emploie le Coleus pour soulager les troubles cardiaques, la congestion, l’essoufflement et l’œdème. Par ailleurs, on sait que la plante soutient et stimule les organes de la digestion et ceux  de l’élimination. L’usage du Coleus, soit en cure ponctuelle soit en entretien, à doses plus filées a une incidence positive réelle vérifiable lors de contrôles et d’analyses avec notamment une régulation du cholestérol et de la tension, venant fort à propos renforcer la motivation comme la forme générale (et bientôt les formes !).

Mais comment fonctionne donc cet incroyable coleus, pour faire fondre tant de personnes à travers le monde, quels que soient le dosha ou le surpoids (léger ou très handicapant) ?

Parmi les différents principes actifs que renferme le Coleus, on distingue une molécule aux qualités  bien reconnues et étudiées en nutrition justement : le terpène, plus  précisément un di-terpène, la Forskoline. Elle n’en finit plus de faire parler d’elle, confirmant la justesse et la grande précision des indications de la médecine indienne traditionnelle… En effet, dans l’organisme la Forskoline stimule efficacement l’action d’une enzyme d’importance capitale, « l’adénylate cyclase »,  améliorant simultanément une  autre réaction « chimique » sympathique et irremplaçable, l’action sur les protéines (AMP).

Et c’est ainsi que sous les actions combinées de la Forskoline, les acides gras, sous  leur forme dite « libre », seront remis dans la circulation, en route pour l’élimination… Toutes ces actions se déroulant sur le lieu même du « crime » : au niveau des adipocytes (c’est à dire des cellules graisseuses). Il s’ensuit une indéniable perte de poids, ciblée avec bonheur sur les rondeurs localisées existantes. La prise de Coleus induit une incidence au niveau de la répartition de la masse musculaire et de la masse graisseuse, en  donnant une inflexion contraire, légère  ou plus affirmée selon les situations, les dosages et la durée de la cure, mais en tous cas toujours constatée.

En fait, le Coleus semble avoir un mode d’action presque idéal : il stimule et augmente la lipolyse, donc la précieuse capacité de l’organisme à dissoudre les graisses existantes en son sein (bol alimentaire ou action sur les lieux les plus chargés d’adipocytes) et agit parallèlement en protégeant de tout risque de désordre organique sérieux. Il soutient le cœur, souvent mis à contribution par les erreurs alimentaires ou les régimes mal équilibrés, il renforce la circulation retour, quand il n’est pas en train de travailler sur la tension artérielle, qu’il sait également réguler et abaisser. D’autres principes actifs de la Forskoline, impliqués notamment dans  l’asthme bronchique et l’allergie sont très positifs en ce qui concerne le syndrome du côlon irritable, que le Coleus tend à  améliorer, tout comme il donne de bons résultats dans la lutte contre  le candida albicans, intrus de plus en plus répandu et très difficile à déloger.

En empruntant à  la phytothérapie de  l’Ayurveda, il nous est offert de découvrir une plante qui agit vraiment sans jamais mettre la santé en danger. Elle se révèle être un véritable tremplin pour la gestion du poids, et inespérée en termes de résultats. L’expérience est d’autant plus tentante que la plante convient à tous les doshas (tempéraments), se prêtant d’ailleurs à une grande souplesse d’utilisation : la posologie sera donc à adapter selon que l’on fait une cure courte, pour une perte de poids modérée, ou que l’on est en train d’amorcer la première ligne droite d’une démarche de gestion du poids dans une situation de vrai surpoids, voire d’obésité.
 
* Médecin endocrinologue, conférencier et écrivain, spécialiste de l’Ayurvéda

« Retour
© Developed by CommerceLab