• fr
  • en
  • nl

La centella : puissant allié des fonctions cognitives

    11/04/2019

Si la centella fascine autant, c’est parce qu’elle dispose de vertus non expliquées scientifiquement pour l’instant mais bien identifiées par l’homme et notamment dans l’Ayurveda.
Le nombre des appellations qu’on lui a attribuées montre bien la réputation de ce végétal extraordinaire : Herbe du tigre, Gotu Kola, Pegaga, Hydrocotyle…
➢ C’est d’abord un puissant allié des fonctions cognitives... Un problème compliqué à résoudre ? Une décision importante à prendre rapidement ? La centella asiatica est sans doute la meilleure réponse.
Depuis la nuit des temps, l’Ayurveda se sert de cette plante pour vaincre les crises d’angoisse, lutter contre les trous de mémoire ou pour appuyer l’hypnose à des fins thérapeutiques.
Largement consommée pour apaiser l’énervement pendant les périodes de stress et surtout permettre de se concentrer, elle accompagne les étudiants qui l’apprécient tout particulièrement en période d’examen.
➢ C’est ensuite un mystère de la cosmétique indienne… La centella possède en effet une substance capable de guérir les cellules de l’épiderme et de renforcer le tissu cicatriciel. C’est pour cette raison notamment qu’elle est largement utilisée dans les crèmes ou les laits de soin. C’est une référence pour toutes les affections dermatologiques, la cicatrisation des blessures et les problèmes capillaires. Son pouvoir cicatrisant a permis en 1942 la mise au point par les docteurs Ch. Grimes et P. Boiteau d’un médicament universellement utilisé, le Madécassol*.
➢ Ces actions sur les fonctions neurocognitives en font un allié de choix pour la méditation afin d’améliorer la clarté d’esprit. Elle est notamment utilisée par les yogis de certaines régions de l’Himalaya.
➢ Enfin, la centella est tellement apaisante qu’associée à la valériane ou à la camomille, elle devient un sédatif efficace et naturel pour des nuits reposantes !

Centella Asiatica La Centella Asiatica est présente sur les sols marécageux du sud-est asiatique, d’Australie ou d’Afrique. Cette plante rampante est une vivace aux feuilles qui ressemblent à des éventails japonais. La centella possède de petites fleurs blanches et de ses tiges partent des racines. On récolte toute l’année les feuilles qu’on peut manger sitôt coupées. Surnommée « l’herbe du tigre », elle attire les grands félins qui viennent s’y rouler pour soigner leurs blessures.

*Ch. Grimes & P. Boiteau (1945). Rapport sur la thérapeutique de la lèpre. Huitième rapport annuel de la Société du Parc Botanique et Zoologique de Tsimbazaza, 1944.

« Retour
© Developed by CommerceLab