Les bienfaits du Mucuna sur l'équilibre nerveux

Posté par MCR 16/11/2017 0 Commentaire(s) Les plantes ayurvédiques,

 

 

Mucuna et équilibre nerveux : comprendre les raisons du mal-être

 

Le bonheur est un équilibre qui perdure entre le corps et l’esprit. Il soutient le système immunitaire, le système endocrinien, le cœur, l’esprit et la longévité. Dans le traité fondateur de l’Ayurvéda, une personne en bonne santé est celle dont l’esprit baigne dans la félicité apportée par l’état d’équilibre entre le corps et l’esprit mais aussi entre les 3 doshas, les 7 dhatus et agni.

 

L'équilibre selon l'Ayurvéda


• Les doshas Vata, Pitta et Kapha, sont les 3 énergies vitales qui régissent le bien-être de notre corps et de notre esprit. La médecine ayurvédique vise à trouver un équilibre entre ces trois énergies. 
• Les dhatus sont les 7 composants principaux de l’organisme : lymphe, sang, muscles, graisses, os, moelle et tissus reproducteurs. 
• Le feu digestif que l’on nomme agni, contrôle tout ce que notre corps mais aussi notre esprit vont assimiler, que ce soit des aliments ou des émotions. C'est pourquoi la digestion est une fonction essentielle pour être en bonne santé. 


L’Ayurvéda considère que le bonheur (ou mal-être) d’une personne résulte globalement de son état de santé. Les maladies trouvent souvent leurs origines dans l’esprit ou le mental émotionnel. Or, plus de 300 millions de personnes souffrent de dépression dans le monde, et en France ce ne sont pas moins de 3 millions de personnes qui sont touchées par ce trouble de l’humeur.

 

Les origines du mal-être


Le mal-être peut trouver son origine dans un déséquilibre des doshas, une déconnexion avec son Moi (notre être profond), un manque de sommeil (heure de coucher tardive),  une alimentation trop riche (gras, sucre) et pauvre en nutriments essentiels, une activité physique ou une exposition à la lumière naturelle insuffisantes, un excès de stress, des difficultés émotionnelles ainsi qu’un changement de saison. 

 

Le mal-être selon les doshas


Il y a selon l'Ayurvéda trois types de mal-être qui correspondent aux 3 doshas ayurvédiques, Vata, Pitta et Kapha.


• Le mal-être Vata est caractérisé par un faible appétit, une perte de poids, une peau froide et sèche, des problèmes digestifs, des difficultés à s’endormir et un coucher très tardif, des difficultés à rester focalisé et une suractivité. 
• Le mal-être Pitta, souvent alimenté par des comportements excessifs ainsi qu’une tendance à vouloir trop en faire, est marqué par des épisodes de colère et une irritation permanente.
• Le mal-être Kapha résulte souvent d’un excès de sommeil qui annihile toute motivation et crée un besoin de manger des aliments industriels. La digestion de ces aliments produit un excès d’ama (déchets) et induit un état de fatigue permanente.

 

 

 

Le stress et la gestion des émotions

 

Zoom sur la sérotonine et la dopamine

 

La sérotonine et la dopamine sont les hormones du bien-être et du bonheur. Le stress réduit la production de sérotonine, conduisant ainsi à des variations de l’humeur, un mauvais sommeil, de l’anxiété et des troubles digestifs. 


La dopamine est importante pour le bien-être et l’équilibre de l’individu : lorsque son niveau est faible, l’individu subit des troubles du comportement et un déséquilibre du système nerveux. Par contre, quand son niveau est élevé cela entraine motivation et bonheur. C’est pourquoi lorsque nous manquons de dopamine nous avons tendance à consommer du café, du chocolat voire de l’alcool pour compenser le manque du sentiment de bonheur. 

 


Comment se manifeste un manque de dopamine ?


• Fatigue psychique et physique
• Besoin de stimulants (café, thé, boissons énergisantes)
• Difficulté à se concentrer
• Absence d’envie, de plaisir ou de motivation
• Dépréciation de soi et isolement social
• Troubles du sommeil

 

 

Comment apprivoiser le stress ?

 

Tous les phénomènes produits par la vie développent un stress fonctionnel et/ou psychologique : les variations climatiques, le bruit, les changements d’activités, les surprises de tous ordres, l’agitation, etc. Le stress résulte d’une interprétation des événements et d’un comportement réactionnel. Le stress accélère le processus de vieillissement des cellules et de l’organisme. Lorsque nous sommes heureux, notre corps sécrète des neurotransmetteurs favorables à la santé alors qu’en cas de stress, les neurotransmetteurs émis par notre cerveau perturbent le fonctionnement de l’ensemble de nos organes vitaux. Nos émotions sont responsables de notre santé mentale et physique : elles influencent la santé des organes et les processus physiologiques.

 

L’Ayurvéda considère l’intestin comme notre 2ème cerveau. Il est le siège de l’énergie Vata et des émotions. D’ailleurs c’est une considération commune avec l’Occident, illustrée dans les nombreuses expressions populaires liées aux intestins : avoir « la boule au ventre », « des nœuds dans l’estomac », « se faire de la bile ». Les recherches montrent que 95% de la sérotonine et une bonne partie des neurotransmetteurs sont fabriqués et stockés dans l’intestin, les 5% de sérotonine restants se trouvant dans le cerveau. Il y a ainsi un lien fort entre alimentation et émotions. Même si l’intestin est considéré comme un 2ème cerveau, il n’en reste pas moins qu’il est directement lié au premier, le vrai. Ainsi le stress émotionnel inhibe les bons germes de l’intestin ce qui altère notre capacité à produire des neurotransmetteurs sains, notamment au niveau du cerveau.

 

Pour réduire le stress l’Ayurvéda recommande de consommer des plantes adaptées comme le Mucuna, de pratiquer la méditation, d’avoir suffisamment de repos (en se couchant tôt), de se lever avec le soleil (pour profiter de sa lumière), de pratiquer des massages corporels, d’avoir une alimentation saine et une activité physique régulière. L’activité physique accroit le taux d’endorphines dans le corps, ce qui a un impact reconnu sur la dépression. 

 

 

 

 

Le Mucuna pour un bon équilibre nerveux

 

En Ayurvéda, le Mucuna pruriens ou pois mascate est une plante réputée pour son action sur l'équilibre nerveux. Elle agit sur les troubles de l'humeur mais aussi sur les tremblements liés à l'âge. Le Mucuna est une source naturelle de L-dopa, précurseur de la dopamine. C'est une plante dite Rasayana, un concept qui fait référence à la régénération et au rajeunissement, pour une meilleure harmonie entre l'âme et l'esprit. 

 

Le Mucuna est conseillé en cas de fatigue mentale ou physique, troubles de l'humeur ou du sommeil, baisse de libido, nervosité, hypertension, tremblements incontrôlés ou jambes sans repos. En outre, il réveille la joie de vivre et diminue les effets du stress (grâce à la présence de sérotonine). Les messages de bien-être envoyés au cerveau par le Mucuna stimulent globalement tout l'organisme, apaisent les raideurs articulaires et musculaires. Le Mucuna équilibre les trois doshas et plus particulièrement le dosha Vata. 

 

Laisser un commentaire :